06/03/2012

Passion et Beauté nouveau Blog

Image0005.jpg

 

Si éventuellement ce blog ne me serait plus accessible pour des raisons techniques indépendant de ma volonté Vous pourrez poursuivre mes nouvelles poésies alors sur le blog ci-dessous

 

PASSION ET BEAUTE SUR EKLABLOG

26/02/2012

Aimer à en mourir

Ce montage image et la poésie est bien de moi

Aimer à en Mourir.jpg

22:43 Écrit par christiane dans Amour | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : aimer, mourir, oiseau, coeur, roseau, ailes, baisers, chasseur |  Facebook |

08/02/2012

Le petit clown de ton cœur

clown , triste poésie, beauté ,coeur,

 

Le petit clown de ton cœur

 

 

Petit clown de ton cœur

 

Derrière masque pleure, ai encore les marques

 

Suis-je tombée derrière une arnaque ?

 

Années écoulées, piégée d’amour sans retour

 

Fatiguée  petit clown  au beau sourire

 

Oubli, ne plus  choisir, aime autant le plaisir

 

Tu  connaissais pourtant  sa demeure

 

Blessée, déchirée, bafouée, rejetée, délaissée

 

 Cicatrice difficile à se fermer

 

 Aimer, jamais prononcé ou chuchoté

 

Le clown a fini par se lasser de se sentir prisonnier

 

A fini son dernier tour de piste tout triste.

 

Petit clown  n’était pourtant pas sourd

 

Cœur trop lourd à porter et baluchon a plus de pain

 

Baladin  a pris un autre chemin sans aller bien loin

 

Sur place trop de chagrin, a semé mais pas récolté

 

Tombé malade pas de rigolades , d’amour et  promenades

 

Eloigné, n’a rien pigé de l’amour à l’amitié

 

Plus d’idée pour se faire aimer et cajolé

 

Petit clown perdu partenaire, ne fera pas une centenaire

 

 Rejoindre maman, dodo maison de repos

 

Besoin de parler, s’habituer, ne plus se réveiller, a trop aimer

 

Avenir autant mourir, vivre de rêves j’en crève.

 

Petit clown sourit et pleure et meurt.

© Christiane

 

 

 

 

24/01/2012

Le Doigt Divin

 

mondoigt.jpg

 

Le doigt Divin


Poésies que l'on me dit de la merde 

Doigt divin enfonce le toi bien

L'anus ce n'est pas ma planète

La mienne est bien plus belle que la tienne


Ton IP  est à chaque fois bien visible 

Mais pour moi tu resteras toujours invisible 

I comme irréprochable que je suis

P comme Police prenable tu seras 


Doigt Divin  tu n'es pas très malin 

te présentant  Leviel ou Vieille 

Fausse adresse de la peau de mes fesses

Moi sereine et pas vilaine 

Pas de peine pour m'arrêter pour des cons 


Ô doigt divin , tu es à la portée de ma main

Je te lève bien haut car un jour j'aurais ta peau 

Mon eau est pourtant si pure , qu'elle filtre toutes tes injures

Ton doigt qui pue ,cache le bien vite , car moi je t'évite .


Mes proses dis-tu ne sente pas la rose

Normale la merde que tu y déposes ne vaut pas grand chose .

Ose donc encore te promener dans mon jardin 

Y déposerai un arôme de Nina Ricci  

sous une chanson de Richi  e Poveiri 


Che cosa siete, perché io sono una bestia

Vorrei che l'amore per ora

Ti al Polo perché ho pesca

Per amore di me, mi rivolgo a voi 


Ce que vous êtes car je ne suis pas bête 

Je tiens pour l'instant l'amour

Te tendant la percche car j'ai la pêche 

Pour l'amour de moi , je me passe de toi .


© Christiane 






 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

16/01/2012

Souvenirs du passé

PICE_J~1.GIF

 

La courbe de tes yeux  a  fait le tour de mon cœur,

Un rond  dansant de tendresse et  de douceur,
Auréole du
temps, berceau nocturne et sûr,

Fait encore couler mes larmes qui te désarme

Et si je ne sais plus tout ce que j'ai vécu
C'est que tes yeux ne m'ont pas toujours vu.

A l'aurore du jour ai déposée sur ta bouche une douce rosée parfumée de mes lèvres roses à peine éclose

Ton roseau se penchant sur mon visage comme un merveilleux enfant sage .

Mes Ailes t'entourant et te couvrant de mon monde  de lumière,
Bateaux chargés du ciel et de la mer,

voulant t'emmener vers un nouvel horizon et

te libérer de ta prison.

Tu as pris peur de mon amour ne voulant que ton bonheur

je me suis alors effacée ce jour pour garder de toi

ces merveilleux souvenirs

qu'encore aujourd'hui j'en ai la nostalgie

de rire encore avec toi et partager tes joies .

Va et lance toi dans ta nouvelle vie

car la femme qui t'aime est folle de toi .

Moi aussi je crois que je t'aime encore mais

le cercle du temps c'est refermé pour ne garder que les moments

que tu m'as tout simplement donné et que j'attend encore .

Pour poursuivre mon chemin qu'est mon destin .

Ton amie de toujours qui sèmera encore l'amour

à son entourage avec un peu plus de courage

© Christiane 

 

 

 

 

 

22:41 Écrit par christiane dans Amour, Poésie-Diverses-Textes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amour, yeux, passé |  Facebook |

08/01/2012

Romance d'un couple

 

394879_10150450386741586_754971585_8855838_1975510453_n.jpg

Romantique avec toi, sensuel avec elle.

Pied sur  terre et misères de toutes les guerres

J’ai affronté seul mon deuil

Amours de mon passé, j’ai bien souvent pleuré.

 

Tendresse, caresses  t’ai tout donné.

Moi   l’élève, toi mon prisonnier

Me laissant choir dans ma solitude.

Tu as pris une  bien mauvaise habitude

 

Encore une lumière,  une espérance stable

De  te ré apprendre ce que l’amour et l’amitié représente

Cherchant  une femme  une amante et une mère.

Bonheur en moi encore présente de ton bonheur enfin trouvé

 

Je m’efface en pleurant encore aujourd’hui de ce que tu as m’as apporté

Tu n’as même pas remarqué et rien dit que ma coiffure a changé

De ma santé tu ne t’en es jamais vraiment intéressé

De mon cœur que tu as blessé.

 

Tu me blâmes encore derrière mon dos

Mais je t’écoute  encore à demi-mots

T’aimer vraiment je le peux encore

Mais tes yeux se ferment en entendant encore mon nom

 

Sincère je  t’ai aimé  me laissant m’échapper à l’amour que j’aurais pu te donner

Je m’efface encore maintenant toujours blonde je veux que tu sois heureux

Malheureuse je le suis d’un mari, d’un enfant qui n’est pas de toi.

On revient toujours vers l’amour de sa vie mais plus rien ne passe avant que je ne trépasse.

Tu as toujours vécu en loup solitaire

Laissant l’amour et préférant l’amitié

 

Tu reviendras les pieds lourds vers moi

Mais cette fois avec la femme de ton choix

Le silence n’est pas la solution, prend donc de bonnes résolutions.

Fais donc la moitié du chemin  ne triche plus.

 

Je te dirais toujours tu, sans conviction refusant tout sentiment

De ta pitié maintenant je ne veux juste de ton amitié que je garderais

Souvenirs du passé s’en est allé, ne reste plus que le présent

De ta belle et du clochard qui est transformé en prince charmant.

 

Il y aura encore pour nous deux un nouveau départ

Pour elle tu resteras pour finir tes jours, petit troubadour.

Mon cœur battra toujours tambours pour l’homme que j’ai aimé

Refusant ainsi tout sentiment.

 

Je n’aimerai surtout plus un jour ce qui fut mon ami, mon amour

Ami dans ces moments perdu, ou le temps n’existait plus

Je vis ou survis jour après jour de monter là- haut

À l’endroit ou personnes ne vient.

 

Mon pays n’est pas si loin.

Il suffit juste de prendre le tien

De ta belle amie qui est devenue mienne

Tous en couple je redeviens la femme heureuse

Que personne ne veux  ou  bien si peu.

Prend soin de toi et bien soin d’elle.

Et je resterais toujours là pour moi et vous deux

 

On se retrouvera mais je ne serais peut-être plus là

Peut-être là-haut  ou d’ici- bas

Mon cœur encore combattra

Pour l’amour d’elle  et de toi

Poésie dédiée à mon mari , 

 à mon amant et à vous à tous les couples dans notre univers

 

©Christiane

01/12/2011

Une femme à partager (Poésie Perso)

77cdfc1e11e36a23bb030892ee00b8cf-2.jpg

Elle est si belle et si douce , elle a un visage d'ange rempli de tendresse .

 

Tout comme moi qui voulait t'offrir ce monde dans lesquel tu n'as pas voulu .

 

Il a été si bref , et si lointain que nous nous sommes tombé en chagrin .

 

Refusant de m'aimer comme si j'aurais été la première

 

tu t'es réfugié que dans ta lumière .

 

La lumière de la solitude

 

D'un amour que tu savais irréalisable .

 

Nous le savions aussi bien l'un que l'autre

 

et de nous deux il n'y a toi qui a pris la décision

 

de tout rompre me laissant dépérir sur mon sort

 

Oh que oui que j'ai voulu mourir et non par lâcheté

 

Mourir tout simplement car tu n'as pas su patienté .

 

Tu as juste voulu fermer les yeux pour te reposer .

 

De se repos , tu les a réouverts soudain

 

sur une autre femme que tu avais sous la main .

 

Pour combien de temps en auras-tu avec elle ?

 

Pour finir ton chemin que tu avais commencé avec moi ,

 

Sois donc maintenant heureux puisque tel était ton désir .

 

Quand à moi je reprend mon chemin de vie

 

sur lequel j'avais commencé et qui c'est péniblement écroulé

 

Le jour où tu m'es apparu et à vouloir trop t'aimer .

 

Je me suis brulée les ailes et je suis tombée et tu n'as jamais voulu me relever

 

m'ignorant à ne plus penser à moi , te consacrant juste pour elle

 

laissant ton amitié que tu voulais m'offrir

 

de celle-ci encore une fois tu reste dans le silence

 

Parce que tel est ton souhait afin que je ne sois plus dans tes pensées

 

alors que l'amitié pourrais toujours exister

 

je ne demande rien de plus , d'avoir toujours avec toi de temps en temps

 

ces discussions d'autrefois où nous rions ensemble

 

Que mes journées sont bien terne en cette existence

 

dans mes moments propre de solitude

 

L'amour est bien éphémère surtout quand on ne vit que dans le rêve .

 

Quand à la réalité , toi seul peu décider .

 

Je crois que maintenant , tu es bien parti jusqu'au dernier jour de ta vie

 

 

 

Christiane

15:37 Écrit par christiane dans Amour, Poésie-Diverses-Textes | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |